search

Promener son chiot est l’occasion de l’éduquer, tout en passant un bon moment. Conseils pour une balade réussie !

Vous avez le feu vert de votre vétérinaire pour emmener votre chiot en balade ? Le problème : votre petite boule de poils refuse de sortir. Or promener son chiot est une excellente occasion de lui inculquer quelques bases d’éducation, tout en partageant un moment de complicité agréable. Découvrez comment l’inciter à partir en promenade, pour lui donner goût aux sorties en extérieur.

Décryptage du comportement du chiot qui ne veut pas se promener

Il est tout à fait normal pour un chiot d’être réticent aux sorties les premières fois que vous l’emmenez en balade. C’est l’aspect nouveauté qui est en cause : le petit animal peut être effrayé à l’idée d’expérimenter une nouvelle activité. Certains chiens sont plus téméraires par nature, et s’adaptent plus rapidement. Si votre animal de compagnie est plutôt farouche, il aura besoin de plus de temps – et plus de patience de votre part – pour se familiariser avec les nouveaux stimuli de la rue. C’est complètement naturel, aucune raison de s’inquiéter.

Le chiot qui ne veut pas se promener manifeste son refus par son comportement :

  • Votre bébé chien semble très effrayé par les bruits de la rue : il tente constamment de fuir, il semble très préoccupé et tire fréquemment sur sa laisse pour rentrer à la maison, ou il demande avec insistance à être porté. Dans ces conditions, il est important d’évaluer le niveau d’anxiété et de tension chez votre chiot. S’il est élevé, vous aurez peut-être besoin d’emmener votre animal domestique voir un dresseur pour chien ou un comportementaliste canin dans de brefs délais, pour réduire ses angoisses.
  • Votre chien se montre agressif dès que vous essayez de lui mettre son collier ou sa laisse avant de quitter la maison : certains chiots adoptent un comportement agressif comme une stratégie pour éviter les situations inconfortables. Si c’est le cas pour votre bébé chien, consultez sans tarder un dresseur pour évaluer le tempérament de votre animal, et apprendre à corriger son comportement agressif. L’agressivité ne se soigne pas d’elle-même, et peut empirer si le chiot réalise que ses actes lui permettent d’éviter une situation qu’il juge inconfortable.
  • Votre chiot ne veut pas partir en promenade parce qu’il a peur des inconnus : certains bébés chiens peu enclins à la socialisation développent une angoisse démesurée face aux étrangers. Sortir se promener est alors déplaisant, dans la mesure où l’animal est voué à rencontrer des inconnus – qui tenteront parfois de l’approcher pour le caresser. Dans ce cas, vous pouvez contacter un comportementaliste canin ou un dresseur pour guérir cette peur de l’inconnu.
  • Votre chien est très angoissé au contact de ses pairs : à son jeune âge, le chiot apprend la socialisation. Il est primordial de lui apprendre à interagir avec d’autres chiens, de la bonne manière. Des cours spécifiques existent à cet effet – des séances de dressage classiques peuvent également être très adaptées. Il est essentiel de poser les bonnes bases, dès le plus jeune âge, pour qu’en grandissant votre animal de compagnie devienne un chien équilibré.

Zoom sur les réactions qui ne méritent pas de s’inquiéter

Les comportements précédents signifient que votre chiot refuse que vous l’emmeniez en promenade. D’autres comportements, relativement normaux, ne méritent pas de s’inquiéter outre mesure. Les voici :

  • Votre chiot s’arrête tous les 2 à 3 pas : il est tout à fait normal, à l’occasion des 1ères balades, que votre bébé chien s’arrête, s’asseye et refuse de poursuivre la balade. Comme évoqué précédemment, l’aspect nouveauté face à l’environnement extérieur peut être très impressionnant pour votre petit animal de compagnie. Comment réagir face à ce comportement ? Surtout, ne manifestez aucune anxiété. Restez patient, veillez à respecter le rythme de marche de votre chiot et, si besoin, motivez-le à poursuivre la balade et à explorer le nouvel environnement en lui proposant une distraction – un jouet, une friandise pour chien…
  • Votre bébé chien refuse de faire ses besoins à l’extérieur : de nombreux propriétaires de chiens s’inquiètent de voir leur animal de compagnie attendre d’être rentrés à la maison pour vider leur vessie. Ce comportement est tout à fait naturel. Gardez à l’esprit que le chien ne fait pas ses besoins en public tant qu’il ne se sent pas parfaitement en sécurité dans son nouvel environnement. Encore une fois, il s’agit de rester patient, et de penser à dûment récompenser le chiot lorsqu’il se décide finalement à uriner ou à déféquer à l’extérieur de la maison.

Votre chiot refuse d’aller se promener, à votre grand désespoir ? Ne baissez pas les bras ! N’oubliez jamais qu’à son jeune âge, votre petit animal est en phase de découvertes perpétuelles. Le monde extérieur offre un volume considérable de nouveaux stimuli, qui peuvent être inquiétants pour votre chien : le bruit du trafic, les gens qui circulent sur les trottoirs, les autres chiens, les fumées et les odeurs inconnues… Votre chiot a besoin de temps pour explorer ce nouvel environnement, et vous devez alors veiller à toujours respecter son rythme, vous adapter à sa cadence, pour une promenade réussie.

Comment promener son chiot en laisse ?

A priori, apprendre au chien à se promener ne pose pas de difficultés majeures. Obtenir de l’animal de compagnie qu’il marche calmement sans tirer sur sa laisse, en revanche, peut être plus problématique. Comment exercer votre chiot à adopter le bon comportement au moment de la promenade ? Voici quelques recommandations de base.

  • Habituer le chiot au collier ou au harnais et à la laisse : tant qu’il est encore jeune, et peu habitué à l’exercice, vous avez tout intérêt à habituer le bébé chien à porter un collier ou un harnais et une laisse alors que vous êtes encore à la maison. Laissez-lui le collier ou le harnais une courte période de temps, et réitérez régulièrement jusqu’à ce que l’accessoire ne soit plus un problème pour l’animal. Astuce : récompensez votre chiot quand il accepte le collier, pour associer l’accessoire à une expérience positive – qu’il sera en mesure de réitérer.
  • Habituer le bébé chien aux stimuli : les chiens qui vivent dans un environnement urbain, tout particulièrement, doivent apprendre à gérer une multitude de sons, d’odeurs, de sensations et de goûts en provenance de la rue. Les fumées, les voitures, les enfants qui jouent dans le parc, les scooters, les vélos, les motos, les bus bruyants… tous ces stimuli se télescopent et peuvent heurter la sensibilité du jeune chien peu habitué. Pour éviter que le chiot refuse de se promener à terme, vous devez vous assurer que votre bébé chien s’habitue à ces stimuli, et faire en sorte qu’il associe ces nouvelles sensations à une expérience positive. Dans cet objectif : avant même d’avoir effectué tous les vaccins nécessaires pour se promener en extérieur, vous pouvez emmener votre chiot dans la rue, dans vos bras, pour le familiariser avec ce nouvel environnement. En sécurité dans vos bras, le bébé chien est plus apte à accepter les nouveaux stimuli et s’habitue progressivement à ce contexte jusqu’alors inconnu. Une fois que vous avez le feu vert du vétérinaire pour partir en balade avec votre animal de compagnie, commencez par de courtes promenades, dans des endroits calmes et à des horaires calmes – évitez par exemple les balades autour des écoles aux heures de sortie.
  • Prenez toujours avec vous des friandises ou des jeux comme récompenses à offrir à votre chien pendant la promenade, notamment aux moments où un bruit sourd ou agressif – la rumeur de la rue, une voiture, une moto ou un scooter – vient le surprendre.
  • Le 1er jour de promenade, évitez d’emmener votre chien dans un parc pour chien.
  • Bien évidemment, ne forcez jamais votre chiot à faire quelque chose qu’il ne veut pas faire. Respectez toujours le rythme de marche de votre animal de compagnie aux débuts de l’apprentissage des sorties en extérieur.
  • Apprenez à votre bébé chien à ne pas tirer sur la laisse. Cette étape de l’apprentissage est très importante : votre chien doit être capable, adulte, de se promener calmement sans tirer sur sa laisse. Pour lui apprendre : arrêtez-vous dès que l’animal tire, et ne le laissez pas continuer. Attention à ne pas blesser votre chien au moment de manipuler la laisse sur laquelle il tire. La laisse est une limite nette pour votre chiot. Lorsqu’il tire, restez immobile puis rappelez l’animal pour qu’il vous rejoigne. Une fois qu’il a obéi, vous pouvez le récompenser d’une friandise. Puis poursuivez la promenade. Répétez l’exercice chaque fois que le chiot tire sur la laisse.

PLUS DE CONSEILS
NUTROTM

banner-benefits-mobile

NOTRE CROYANCE

UNE NOURRITURE FEED CLEAN POUR OFFRIR LE MEILLEUR A VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE

simple icon

Simple

Des recettes soigneusement préparées, pleines de saveurs et riches en nutriments. Fabriquées avec des ingrédients sans OGM. Pas de colorants, d’arômes ou de conservateurs artificiels. Pas de maïs, de blé, de protéines de soja ou de produits laitiers.

simple icon

Utile

Des étiquettes claires. Chaque ingrédient a un but nutritionnel précis et est facilement reconnaissable. Une source de protéine de haute qualité est l'ingrédient n ° 1.

simple icon

DIGNE DE CONFIANCE

Provenant de fournisseurs de confiance, préparée dans des installations de confiance avec des contrôles de qualité et de sécurité rigoureux.

Paramètres des cookies
Paramètres des cookies