search

Quelle est la meilleure nourriture pour votre chat ? Conseils pour une alimentation garante de la santé de votre félin.

Quelle est la meilleure nourriture pour votre chat ? Celle qui le garde en forme et en bonne santé ! Composition de l’aliment, fréquence des repas et erreurs à éviter : mode d’emploi pour une alimentation garante du bien-être de votre félin sur le long terme.

La digestibilité des aliments : le critère majeur

Au rayon des aliments pour chat, la digestibilité est un critère de choix central. Il vous permet en effet d’appréhender dans quelle mesure les nutriments essentiels de la nourriture de votre félin seront assimilés par son organisme. Voici comment juger de la digestibilité des aliments.

Les bienfaits d’un aliment digeste

La digestibilité permet de mesurer le niveau d’absorption de l’aliment par l’organisme : une nourriture digeste est aisément transformée par le système digestif en substances nutritionnelles utiles à l’organisme. 2 processus en jeu :

  1. La digestion : la nourriture transite par le système digestif, qui la transforme en nutriments essentiels.
  2. L’absorption des nutriments au niveau de l’intestin : les nutriments essentiels passent du système digestif dans le système sanguin.

A noter que pour maintenir un système digestif en bon état de fonctionnement, il est primordial que le régime alimentaire du chat lui permette d’évacuer régulièrement les matières fécales – au moins une fois par jour.

L’observation des excréments pour juger de la digestibilité de la nourriture

Le volume et la fréquence des excréments du chat sont des indices utiles pour juger de la qualité de la nourriture qu’il ingère. Des matières fécales abondantes et imposantes peuvent révéler un moindre degré d’absorption des nutriments par son organisme. Vous pouvez en déduire que son régime alimentaire, peu digeste, est à revoir.

Au-delà de la fréquence et du volume, la couleur des excréments est également un signe à surveiller. Les matières fécales du chat doivent être de couleur marron, jamais blanche ni jaune. La couleur marron est due au pigment généré lors du processus naturel de dégradation des globules rouges. La moindre décoloration observée dans les excréments du chat doit vous alerter : n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

La fréquence des repas du chat

Vous ne savez pas combien de fois par jour nourrir votre chat ? Découvrez comment mettre en place la bonne routine alimentaire. Les ancêtres sauvages de votre animal domestique ne sont pas pour rien dans la détermination de la bonne fréquence de ses repas…

Nouveau propriétaire de chat ou maître aguerri et consciencieux, voici les facteurs à prendre en compte pour déterminer le nombre de repas journaliers à servir à votre animal de compagnie.

Chats vs chiens : des routines alimentaires distinctes

Avant toute chose, il est primordial de réaliser à quel point les chats et les chiens sont différents : chaque animal doit observer une routine alimentaire distincte – et ce même si chiens et chats cohabitent à votre domicile.

Pourquoi les chats ont-ils besoin d’être nourris régulièrement, par petites portions ? L’explication provient de leurs ancêtres sauvages…

Du chat sauvage au chat domestique

Au cours de l’évolution, les chats domestiques ont conservé de nombreuses caractéristiques de leurs ancêtres les chats sauvages (Felis silvestris lybica). Ils ont toujours beaucoup en commun, tant sur le plan du comportement que sur le plan de l’anatomie. Les études montrent qu’en matière d’alimentation féline, les chats domestiques ont globalement les mêmes préférences et besoins nutritionnels que leurs ancêtres. C’est pourquoi mettre en place une routine alimentaire similaire à celle des chats sauvages convient le mieux à votre animal domestique. Nutro™, dans cette optique, a élaboré la gamme WILD FRONTIER™ : 70 à 90% d’ingrédients d’origine animale, pour reproduire l’alimentation naturelle du chat. Conçues à base de protéines de grande qualité, et sans céréales, ces recettes garantissent une alimentation de choix.

Tenir compte du comportement alimentaire du chat sauvage est déterminant pour répondre à la question de la fréquence des repas.

Les petites proies – rongeurs, lézards… – constituent la nourriture principale des chats sauvages dans la nature. L’apport calorique d’une souris ou d’un campagnol représente environ 30 kcal, soit 8% des apports énergétiques recommandés pour un chat de taille moyenne : le félin adulte peut consommer 10 à 15 rongeurs par jour. Sur cette base, appliquée au chat domestique, il convient d’en déduire que les chats d’intérieur doivent manger de petites portions de nourriture, plusieurs fois par jour – 10 à 15 fois pour être précis. C’est pourquoi vous pouvez laisser à votre animal de compagnie sa ration journalière d’aliment à disposition tout au long de la journée, à sa charge de se réguler.

La routine alimentaire du chat domestiqué est le reflet de celle de ses ancêtres sauvages, et met en relief la fréquence recommandée pour ses repas :

  • Il est préconisé de server entre 10 et 15 repas par jour.
  • La nourriture pour chat peut être laissée en libre accès, à lui de se servir selon sa faim – à moins que vous notiez toute forme de contre-indication.
  • Par temps chaud, gardez un œil attentif sur ses gamelles tout au long de la journée.
  • Si votre chat cohabite avec un chien, assurez-vous que les gamelles soient inaccessibles au chien – placez-les en hauteur, par exemple.

Conseils d’alimentation

Pour offrir à votre animal la meilleure nourriture pour chat, vous pouvez introduire ces astuces dans sa routine alimentaire :

  • Fractionnez la ration journalière du félin et disposez les portions dans plusieurs gamelles, places à différentes hauteurs au sein de votre maison. Vous tirez ainsi parti des repas pour encourager votre chat à faire de l’exercice, en se déplaçant pour atteindre sa nourriture. Cette astuce est d’autant plus utile pour un chat d’intérieur, qui se dépense moins. Ce faisant, vous encouragez une activité physique, idéal pour prévenir ou guérir le surpoids.
  • Placez les gamelles dans des pièces au calme de votre maison, loin de l’agitation du foyer. Les emplacements bruyants ou inconfortables – près de la machine à laver, au milieu d’un couloir… – sont à éviter.
  • Mesurez la quantité journalière de nourriture pour chat recommandée, et ne la dépassez pas. La proportion de chats en surpoids est considérable, et le surpoids conduit inexorablement à des problèmes de santé. Il est donc d’autant plus important de surveiller la quantité de nourriture ingérée par votre chat que la fréquence de ses repas. Attention à ne pas tomber dans l’excès inverse, qui consiste à sous-nourrir votre animal de compagnie : la nourriture en quantité suffisante lui permet de rester en forme.
  • Veillez à ce que votre félin dispose en permanence d’une gamelle d’eau propre et fraîche. Les fontaines à chat sont une bonne option s’il ne boit pas beaucoup d’eau.
  • Choisissez la meilleure nourriture pour chat possible. Ayez toujours en tête qu’un régime alimentaire approprié et équilibré est la clé pour prévenir les problèmes de santé.

Ces aliments interdits au félin

De nombreux aliments sont inadaptés au chat, et vous risquez d’être surpris… Découvrez la vérité sur ces aliments habituellement donnés au félin, alors même qu’ils représentent un danger potentiel pour sa santé.

La nourriture toxique

Le système digestif des chats, comme celui de tous autres mammifères, est apte à digérer et assimiler certains types d’aliments ou d’ingrédients, à l’exclusion d’autres. Quand un chat consomme une nourriture toxique pour son organisme, les conséquences peuvent être graves – en fonction du niveau de toxicité de la nourriture et de la quantité ingérée.

Sachez en outre que certains aliments – le sel par exemple – peuvent être bénéfiques en petite quantité, et s’avérer nocifs si l’animal en ingère une quantité trop importante que son organisme ne tolère pas.

La liste des aliments interdits au chat est longue, elle inclut notamment : certains fruits secs et noix (noix de macadamia notamment), certains fruits et légumes (tomate et pomme de terre crues, raisin) et certains types de viande et de poisson.

La vérité sur ces aliments mauvais pour le chat

Malheureusement, de nombreux maîtres proposent à leurs chats de la nourriture toxique, simplement parce qu’ils n’en connaissent pas les effets néfastes sur le félin. Etonnamment, certains aliments en réalité dangereux ont longtemps été considérés comme la meilleure nourriture pour chat. Voici les aliments souvent proposés au félin, et qui s’avèrent en fin de compte néfastes – ou pas si bons – pour sa santé :

  • Les conserves de thon destinées à la consommation humaine : sachez qu’offrir à votre chat une boîte de thon, pour le récompenser ou lui faire plaisir, est en réalité une mauvaise idée. Si le thon lui-même n’est pas un aliment toxique pour votre animal de compagnie, sa carence en taurine en fait un produit qui n’est pas parfaitement adapté au chat. La taurine en effet est un acide aminé essentiel au bon fonctionnement du cœur – et d’autres organes – du félin.
  • Les arêtes de poisson : contrairement à la croyance populaire, les chats ne devraient pas manger d’arêtes de poisson. Ce mythe, largement répandu par le biais des dessins animés et des livres pour enfants, ne reflète pas la réalité. Les os de poisson, en effet, peuvent perforer l’appareil digestif du félin. Le danger est important : pour sa santé, ne laissez pas votre chat ingérer des arêtes de poisson.
  • Le poisson cru : dans la mesure où il peut contenir des parasites, il est important de veiller à ce que votre chat ne consomme pas de poisson cru.
  • La charcuterie : de nombreux maîtres offrent à leur animal de compagnie une tranche de jambon ou un morceau de saucisse en guise de récompense. La charcuterie est dangereuse pour la santé du chat, dans la mesure où sa teneur en sel est importante. Sachez que les problèmes rénaux sont fréquents chez le félin, or une nourriture trop riche en sel augmente le risque de survenance des maladies rénales.
  • Le chocolat : cet aliment est aussi toxique pour le chat que pour le chien. Il contient en effet une molécule, la théobromine, que l’organisme des animaux ne peut pas correctement métaboliser.

Les symptômes d’intoxication à surveiller

Lorsqu’un chat ingère une nourriture toxique pour son organisme, certains symptômes se manifestent :

  • Vomissements et diarrhées, parfois sanguinolents.
  • Irritation gastrique.
  • Difficultés respiratoires.
  • Convulsions, spasmes ou tremblements.
  • Pupilles dilatées.
  • Dépression.
  • Anorexie : le chat cesse de s’alimenter.
  • Ataxie : le chat éprouve des difficultés à coordonner ses membres, il est chancelant.
  • Perte de conscience.
  • Urines fréquentes.

Si vous suspectez votre chat d’avoir ingéré une nourriture toxique pour son organisme, ne tardez pas à consulter votre vétérinaire. Parfois, un lavage de l’estomac réalisé en urgence peut sauver la vie du chat. Quoi qu’il en soit, il est primordial de bien connaître la liste des aliments dangereux pour sa santé, pour vous assurer de ne pas les laisser à disposition de votre animal de compagnie.

L’importance des protéines dans l’alimentation du chat

Les biologistes considèrent les chats dans la catégorie des carnivores exclusifs. Pour survivre, il est indispensable qu’ils consomment chaque jour un acide aminé essentiel : la taurine. Au moment de choisir la meilleure nourriture pour chat, vous devez veiller à la quantité de protéines qu’elle contient, mais aussi à la qualité de ces protéines. Il est important de vous assurer que votre chat consomme une nourriture complète et équilibrée, composée d’aliments digestes, et que son apport journalier en taurine soit respecté.

Le rôle des protéines

La plupart des protéines ont un rôle structurel ou métabolique.

  • Les protéines sont le composant structurel des tendons, des ligaments, de la peau, du poil, des griffes et du collagène.
  • La protéine contribue à l’activité musculaire et s’avère essentielle pour maintenir une masse musculaire optimale.
  • Les protéines participent au fonctionnement du métabolisme – elles contribuent à la fabrication des hormones, des enzymes…
  • Les protéines permettent aux cellules de croître et de se reproduire, de maintenir leur structure, de répondre aux stimuli…
  • Les protéines sont également des constituants des anticorps, part du système immunitaire qui contrôle les mécanismes de défense de l’organisme.

Pour ces raisons, les protéines sont un élément essentiel au moment de choisir la meilleure nourriture pour chat.

Les protéines, élément essentiel de la meilleure nourriture pour chat

Les protéines sont un élément primordial de l’alimentation du chat dans la mesure où elles représentent une source essentielle en acides aminés. Ces acides aminés permettent de générer de nouvelles protéines aptes à favoriser la croissance et la réparation des cellules, et facilitent les fonctions métaboliques de l’organisme du félin.

La meilleure nourriture pour chat doit contenir assez de protéines pour maintenir sa peau, son poil, sa masse musculaire et ses os en bonne santé. Le bon fonctionnement du système digestif, du système cardiaque et des voies respiratoires dépend également de l’apport en protéines dont bénéficie votre animal de compagnie.

Les protéines dans le régime alimentaire du chat

Les chats aiment la protéine animale. C’est pourquoi votre animal de compagnie préfèrera sans doute le goût d’une nourriture riche en protéines animales.

Les bienfaits des protéines dépendent de leur digestibilité, de leur qualité et de leur valeur nutritionnelle. Sachez que les protéines les plus digestes et les plus qualitatives sont facilement assimilées par l’organisme, et procurent tous leurs bienfaits.

Les risques du régime pauvre en protéines

Si l’apport en protéines est insuffisant ou de faible qualité, votre chat peut souffrir d’une perte de masse musculaire.

En règle générale, une nourriture inappropriée mène à des carences alimentaires qui peuvent causer des problèmes de santé importants chez le chat.

PLUS DE CONSEILS
NUTROTM

banner-benefits-mobile

NOTRE CROYANCE

UNE NOURRITURE FEED CLEAN POUR OFFRIR LE MEILLEUR A VOTRE ANIMAL DE COMPAGNIE

simple icon

Simple

Des recettes soigneusement préparées, pleines de saveurs et riches en nutriments. Fabriquées avec des ingrédients sans OGM. Pas de colorants, d’arômes ou de conservateurs artificiels. Pas de maïs, de blé, de protéines de soja ou de produits laitiers.

simple icon

Utile

Des étiquettes claires. Chaque ingrédient a un but nutritionnel précis et est facilement reconnaissable. Une source de protéine de haute qualité est l'ingrédient n ° 1.

simple icon

DIGNE DE CONFIANCE

Provenant de fournisseurs de confiance, préparée dans des installations de confiance avec des contrôles de qualité et de sécurité rigoureux.

Paramètres des cookies
Paramètres des cookies